Programme de subventions liées à la consommation de fruits et de légumes

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • Health Equity
  • Individual
  • Organization
  • PP-icon1
  • Services de santé
  • Infancy (ages 0-2) icon
  • Early Childhood (ages 3-5) icon
  • Children (ages 6-12) icon
  • Teens (ages 13-18) icon
  • Collectivité/ voisinage
  • Sécurité alimentaire
  • Alimentation saine
  • Domicile
  • Revenu et statut social

Aperçu

Programme de subventions liées à la consommation de fruits et de légumes (F et L) à l’intention des enfants autochtones défavorisés vivant dans les régions rurales de l’Australie. Le programme a été mis en œuvre dans trois services de santé contrôlés par les communautés autochtones rurales. Des familles autochtones à faibles revenus, comptant un ou plusieurs enfants de 17 ans ou moins et identifiés comme ayant un risque de malnutrition, ont été invitées à participer au programme. Le programme avait pour objectifs d’améliorer l’état nutritionnel des enfants au moyen de la consommation de fruits et de légumes et d’encourager les participants à suivre un programme d’éducation nutritionnelle. Le programme prévoyait la fourniture hebdomadaire d’une boîte de fruits et de légumes subventionnés d’une valeur de 40 $ (ou de 60 $ pour les foyers comptant cinq enfants et plus) moyennant une contribution individuelle de cinq dollars. En plus de leur boîte hebdomadaire de produits frais, toutes les familles ont reçu de l’information sur la nutrition (y compris des recettes de saison). Des cours de cuisine et des séances d’éducation nutritionnelle ont été offerts aux participants (sans obligation d’y assister). Le programme avait également pour but d’offrir des activités en santé préventive et des évaluations de la santé. Chaque enfant a subi un examen dentaire et auditif, une évaluation de son régime alimentaire et des analyses sanguines. Après 12 mois, d’importantes augmentations des niveaux de biomarqueurs de la consommation de fruits et de légumes ont été constatées et mesurées par une augmentation des concentrations de caroténoïdes plasmatiques et de vitamines C. Contrairement aux changements des niveaux de biomarqueurs, aucun changement dans la consommation de fruits et de légumes n’a été signalé par les participants.

Document-source principal

N/A

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

N/A

Cœur de l'intervention

N/A

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

N/A

N/A

Activités propres à l'intervention

N/A

Priorité/Population cible de l'intervention

N/A

Résultats

N/A

Adaptabilité

Historique de la mise en œuvre

N/A

Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

N/A

Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre?

N/A

Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention?

N/A