Good Behavior Game

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • Illegal Drugs Icon 3
  • Children (ages 6-12) icon
  • Alcohol Abuse Icon 1
  • Pratiques exemplaires
  • Éducation et littéracie
  • Elementary School Icon 1
  • Développement d’enfants en santé
  • Mental Health Icon 2
  • Habitudes de vie et compétences d’adaptation personnelles
  • Preventing Violence Icon 1
  • Tobacco Use Icon 1

Aperçu

L’initiative e Good Behavior Game est une stratégie de gestion du comportement en salle de classe de niveau primaire que les enseignants utilisent en même temps que le programme d’enseignement normalisé de l’école. Le Good Behavior Game se présente comme un jeu en salle de classe axé sur les équipes et les récompenses qui incite les enfants à socialiser. Le Good Behavior Game est utilisé pour réduire le comportement agressif et perturbateur, lequel est un facteur de risque lié à l’abus d’alcool et d’autres drogues, au tabagisme, à la personnalité antisociale et au comportement violent et criminel chez les adolescents et les adultes.

Dans les salles de classe Good Behavior Game, l’enseignant assigne tous les élèves à des équipes de manière à établir un équilibre sur le plan du sexe, du comportement agressif et perturbateur ainsi que de la timidité et du retrait social. Les règles de comportement de base sont affichées et examinées. Dans le cadre de ce jeu, chaque équipe obtient une récompense si les membres de l’équipe contreviennent quatre fois ou moins aux règles de la salle de classe pendant les périodes de jeu. Pendant les premières semaines de l’intervention, les élèves jouent au Good Behavior Game trois fois par semaine pendant dix minutes, pendant des périodes de la journée où l’environnement est moins structuré et où les élèves travaillent sans l’aide de l’enseignant. La durée et la fréquence des périodes de jeu augmentent à intervalles réguliers; en milieu d’année, le jeu peut être intégré chaque jour. Au départ, l’enseignant annonce le début d’une période de jeu et donne des récompenses à la fin de cette période. Plus tard, l’enseignant reporte la remise des récompenses à la fin de la journée ou de la semaine. Au fil du temps, le Good Behavior Game survient à différents moments de la journée, pendant différentes activités et à différents endroits, de sorte qu’il passe de très prévisible (moment et fréquence), avec un renforcement immédiat, à imprévisible, avec un renforcement différé, afin que les enfants apprennent qu’on s’attend à ce qu’ils se comportent bien en tout temps et en tout lieu.

L’initiative Good Behavior Game a été mis à l’essai dans des salles de classe de 1re et 2e années à Baltimore à compter de l’année scolaire 1985 1986. Au moment du suivi auprès des élèves, à l’âge de 19 à 21 ans, on a constaté des taux d’abus d’alcool et de drogues, de tabagisme régulier, de personnalité antisociale, de délinquance et d’incarcération pour crimes violents, d’idées suicidaires et de recours aux services scolaires considérablement moins élevés chez les élèves qui avaient joué au Good Behavior Game. Plusieurs reprises avec des périodes de suivi moins longues ont montré des résultats à court terme similaires. Le GBGest avéré plus efficace pour les garçons affichant un comportement fortement agressif et perturbateur.

Document-source principal

N/A

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

N/A

Cœur de l'intervention

N/A

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

N/A

N/A

Activités propres à l'intervention

N/A

Priorité/Population cible de l'intervention

N/A

Résultats

N/A

Adaptabilité

Historique de la mise en œuvre

N/A

Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

N/A

Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre?

N/A

Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention?

N/A