Premiers soins en santé mentale Canada

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • PP-icon1
  • Illegal Drugs Icon 3
  • Teens (ages 13-18) icon
  • Young Adult (ages 19-24) icon
  • Adult (ages 25-64) icon
  • Collectivité/ voisinage
  • Éducation et littéracie
  • Milieu de soins de santé
  • Domicile
  • Mental Health Icon 2
  • Habitudes de vie et compétences d’adaptation personnelles
  • Secondary School Icon 1
  • Millieu de travail

Determinants of Health: Pratiques en matière d'hygène personnelle et faculté d'adaption, Education, littéracie et apprentissage continu

Aperçu

Les premiers soins en santé mentale (PSSM) désignent l’aide offerte à une personne aux prises avec un problème de santé mentale ou en situation de crise. Tout comme les premiers soins physiques sont prodigués à une personne blessée avant de procéder au traitement médical, les premiers soins en santé mentale sont dispensés jusqu’à ce qu’un traitement approprié soit obtenu ou jusqu’à ce que la crise soit résolue. Le programme PSSM Canada vise à améliorer les compétences en santé mentale et à fournir des compétences et des connaissances afin que les gens soient mieux outillés pour gérer l’apparition ou le développement de problèmes de santé mentale potentiels chez eux, ou encore chez un membre de leur famille, un ami ou un collègue.

Dans le cadre du programme, les personnes n’apprennent pas comment devenir des thérapeutes. Ils apprennent plutôt :

  • à reconnaître les signes et les symptômes des problèmes de santé mentale;
  • à fournir une aide initiale;
  • à diriger la personne vers le professionnel de la santé compétent.

Le programme PSSM est une adaptation des cours PSSM élaborés en Australie et en Écosse et partage le même but que ces cours. Il vise à :

  • préserver la vie dans les situations où une personne pourrait poser un danger pour elle même ou pour les autres;
  • fournir de l’aide pour éviter qu’un problème de santé mentale ne s’aggrave;
  • favoriser le retour à une bonne santé mentale;
  • réconforter une personne aux prises avec un problème de santé mentale.

La formation PSSM a été évaluée sous tous les angles en Australie par des essais sur échantillon aléatoire contrôlé et une étude qualitative. Les constats indiquent que la formation :

\

  • améliore la connaissance des participants concernant les problèmes de santé mentale;
  • réduit la stigmatisation;
  • a un effet multiplicateur sur l’aide apportée à autrui.

Les évaluations préliminaires au Canada correspondent aux premiers résultats en Australie.

La formation a également été adaptée pour les personnes travaillant avec des jeunes et des habitants des collectivités nordiques canadiennes.

Document-source principal

Jorm AF, Kitchener BA, O'Kearney R, Dear KBG, Mental health first aid training of the public in a rural area: a cluster randomized trial (en anglais seulement) BMC Psychiatry;4:33

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

Le programme PSSM a été élaboré par les professeurs Anthony Jorm et Betty Kitchener du centre de recherche en santé mentale de l’université nationale de l’Australie en 2001. Le programme Premiers soins en santé mentale Canada a été instauré au Canada à partir de l’Australie en 2006. PSSM est chapeauté par la Commission de la santé mentale du Canada depuis février 2010. PREMIERS SOINS EN SANTÉ MENTALE CANADA Bureau d’Ottawa de la Commission de la santé mentale du Canada 100, rue Sparks, suite 500 Ottawa (Ontario) K1P 5B7 Toll Free: 1-866-989-3985 Fax: 613-683-3900 Email: mhfa@mentalhealthcommission.ca

Cœur de l'intervention

But/objectif de l'interventionNiveau(x) ciblé(s)Orientation axée sur l'équité
Réconforter une personne aux prises avec un problème de santé mentale.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Préserver la vie dans les situations où une personne pourrait poser un danger pour elle même ou pour les autres.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Favoriser le retour à une bonne santé mentale.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Fournir de l’aide pour éviter qu’un problème de santé mentale ne s’aggrave.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées sont énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

Promotion de la santé

  • Santé mentale

Réduction des risques

  • Prévention/réduction de la consommation ou de l'abus d’alcool
  • Prévention/réduction de la consommation ou de l'abus de drogues
  • Prévention/réduction de l'usage abusif de médicaments
  • Prévention de la violence
  • Réduction des préjudices (concernant l'utilisation de drogues
  • Prévention du suicide

Activités propres à l'intervention

  • Information sur la santé à des fins éducatives
  • Séances d’information offertes sur un facteur de risque ou une affection
  • Formation offerte pour la mise en œuvre de l’intervention

Priorité/Population cible de l'intervention

Période de vie

  • Adolescents (13 à 18 ans)
  • Jeunes adultes (19 à 24 ans)
  • Adultes (25 à 64 ans)

Cadre

Cadre éducatif

  • École secondaire ou intermédiaire

Cadre communautaire

  • Home
  • Community/neighbourhood
  • Health care setting
  • Other

Résultats

Tableau des résultats et des répercussions
RépercussionsDescription des répercussionsOrientation axée sur l'équité
Au niveau individuelDu prétest jusqu’au suivi, une proportion beaucoup plus importante du groupe des premiers soins en santé mentale que celle du groupe témoin a effectué un changement, déclarant d’abord ne pas avoir offert d’aide à une personne aux prises avec un problème de santé mentale, puis déclarant avoir offert cette aide (RC : 0,602; IC : 0,380, 0,953; P = 0,031). Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
Au niveau individuelLe groupe des premiers soins en santé mentale a effectué un changement beaucoup plus important que le groupe témoin lorsqu’il a déclaré être d’accord avec le professionnel de la santé au sujet du traitement (RC : 11,77; IC : 5,98, 17,56; P = 0,001). Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
Au niveau individuelDu prétest jusqu’au suivi, une proportion beaucoup plus importante du groupe des premiers soins en santé mentale que celle du groupe témoin a effectué un changement, passant d’une non déclaration d’un problème de santé mentale à la déclaration d’un tel problème (RC : 0,548; IC : 0,304, 0,986; P = 0,045).Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
Au niveau individuelLe groupe des premiers soins en santé mentale a effectué un changement beaucoup plus important que le groupe témoin relativement à la personne dans la vidéo et pour ce qui est la confiance qu’il ressent en vue de fournir de l’aide (RC : 0,21; IC : 0,10, 0,33; P = 0,001).Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
Au niveau individuelDu prétest jusqu’au suivi, une proportion beaucoup plus importante du groupe des premiers soins en santé mentale que celle du groupe témoin a effectué un changement, passant d’un diagnostic inexact du cas à un diagnostic exact (RC : 0,311; IC : 0,250, 0,38; P < 0,001).Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
Au niveau interpersonnelLe groupe des premiers soins en santé mentale a effectué un changement beaucoup plus important que le groupe témoin pour ce qui est de réduire la distance sociale déclarée avec la personne dans la vidéo (RC : -0,26; IC : -0,49, -0,03; P = 0,032).Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.

Adaptabilité

Historique de la mise en œuvre

  • Multiples mises en œuvre - Différents contextes/diverses populations/différents fournisseurs – L’intervention affiche une grande adaptabilité puisqu’elle a été mise en œuvre dans différents contextes ou auprès de diverses populations ou par différents fournisseurs*. Cela peut comprendre des mises en œuvre multiples au cours d’une même période. *Toutes les mises en œuvre de l’intervention doivent avoir été essentiellement les mêmes et doivent avoir fait état de résultats positifs en ce qui concerne les objectifs primaires de l’intervention.

Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

  • Aucune compétence spécialisée requise - L’intervention est conçue pour être utilisée ou mise en œuvre par des personnes ou des groupes sans formation hautement spécialisée. Elle peut être mise en œuvre par des bénévoles, le personnel du programme, etc.

Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre

Oui. Formation

Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention

Oui. Lignes directrices des PSSM