KiVa™ Antibullying Program

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • PP-icon1
  • Children (ages 6-12) icon
  • Teens (ages 13-18) icon
  • Elementary School Icon 1
  • Développement d’enfants en santé
  • Mental Health Icon 2
  • Secondary School Icon 1
  • Environnements sociaux
  • Relations sociales qui respectend la diversité
  • Réseaux de soutien social

Determinants of Health: Environnements sociaux, Relations sociales (y compris celles qui respectent la diversité), Réseaux de soutien social, Développement sain durant l'enfance

Aperçu

KiVa™ est un programme fondé sur des données probantes qui vise à prévenir l’intimidation et à s’attaquer efficacement aux cas d’intimidation. KiVa comprend des mesures universelles et des mesures indiquées. Les mesures universelles, telles que le curriculum KiVa (cours aux élèves et jeux en ligne), visent tous les élèves et sont principalement axées sur la prévention de l’intimidation. Les mesures indiquées doivent être prises lorsqu’un cas d’intimidation survient. Ces mesures ciblent précisément les enfants et les adolescents concernés par l’intimidation, que ceux ci soient des victimes ou des intimidateurs, ainsi que plusieurs compagnons de classe qui sont invités à soutenir les victimes; l’objectif consistant à mettre fin à l’intimidation.

KiVa comprend trois unités. L’unité 1 vise les enfants de 6 à 9 ans; l’unité 2 vise les enfants de 10 à 12 ans; l’unité 3 est utilisée suivant la transition entre l’école intermédiaire et le premier cycle du secondaire. À l’heure actuelle, l’unité 3 n’est utilisée qu’en Finlande.

Les effets d’un « KiVa Antibullying Program » finlandais exécuté dans des écoles ont été évalués au cours d’un essai sur échantillon aléatoire contrôlé (2007 2009) et durant la période de mise en œuvre à l’échelle du pays (depuis 2009). On a observé au cours du programme KiVa une réduction de l’intimidation et de la victimisation, ainsi qu’une amélioration de l’empathie envers les victimes et de la capacité à les appuyer et à les défendre. KiVa augmente le goût des études chez les élèves et la motivation scolaire, et une étude a révélé que le programme s’est traduit par une diminution de l’anxiété, de la dépression et de la perception négative des pairs. Une autre étude a également révélé que l’intervention KiVa a influé sur la compétence d’autoévaluation des enseignants afin de s’attaquer à l’intimidation. On a observé une diminution un peu plus importante de l’intimidation et de la victimisation lors de l’essai contrôlé randomisé que lors de la mise en œuvre à grande échelle, et les effets les plus importants ont été obtenus à l’école primaire (de la 1re à la 6e année).

Document-source principal

Salmivalli C, Poskiparta E, Making bullying prevention a priority in Finnish schools: The KiVa antibullying program (en anglais seulement) New Directions for Youth Development; 133: 41-53.

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

Le ministère finlandais de l’Éducation et de la culture a fait appel aux services de l’université de Turku pour mettre au point et évaluer le programme KiVa.

Cœur de l'intervention

But/objectif de l'interventionNiveau(x) ciblé(s)Orientation axée sur l'équité
Minimiser les conséquences négatives de la victimisation.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Mettre fin à l’intimidation constante.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Prévenir l’émergence de nouvelles relations intimidateur victime.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

Promotion de la santé

  • Santé mentale

Réduction des risques

  • Prévention de la violence
  • Autre

Activités propres à l'intervention

  • Modification du programme scolaire
  • Processus/programme de groupe
  • Fourniture d’outils de planification et d’outils d’évaluation
  • Autre

Priorité/Population cible de l'intervention

Période de vie

  • Enfants (6 à 12 ans)
  • Adolescents (13 à 18 ans)

Cadre

Cadre éducatif

  • École secondaire ou intermédiaire
  • École primaire

Cadre communautaire

    Résultats

    Tableau des résultats et des répercussions
    RépercussionsDescription des répercussionsOrientation axée sur l'équité
    Au niveau individuelComparativement aux élèves de l’école témoin lors de la vague 2, ceux des écoles participant au programme KiVa manifestaient davantage une attitude anti intimidation (b = 0,088, p = 0,021) et de l’empathie (b = 0,059, p = 0,002). Toutefois, dès la vague 3, ces effets de l’intervention avaient diminué, rendant les résultats statistiquement non significatifs (b = 0,056, p = 0,139 et b = 0,039, p = 0,065 respectivement pour l’attitude et l’empathie). Lors de l’évaluation au post test, les élèves des écoles participant au programme KiVa ont mentionné avoir une meilleure capacité de défendre la victime (b = 0,052, p = 0,026) et se sentir mieux à l’école (b = 0,096, p = 0,011), comparativement aux élèves de l’école témoin.Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
    Au niveau interpersonnelL’intervention a eu des effets positifs sur les comportements des spectateurs. Lors de la vague 2, les élèves des écoles participant au programme KiVa se portaient davantage à la défense des victimes (b = 0,110, p = 0,046) que les élèves de l’école témoin. Toutefois, dès la vague 3, l’effet de l’intervention avait diminué (b = 0,080, p = 0,251), rendant le résultat non significatif. Les effets positifs sont apparus lors de la vague 3 concernant l’aide à l’intimidateur (b = -0,131, p = 0,011) et le renforcement de son comportement (b = -0,168, p = 0,019). Cela signifie qu’après une intervention de 9 mois, les élèves des écoles participant au programme KiVa aidaient moins l’intimidateur et renforçaient moins son comportement que les élèves de l’école témoin.Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
    Au niveau interpersonnelComparativement aux élèves de l’école témoin lors de la vague 2, ceux des écoles participant au programme KiVa ont été témoins d’un plus faible niveau de victimisation déclarée par les pairs (b = -0,167, p < 0,008). Lors de la vague 3, des effets positifs de l’intervention sont apparus concernant la victimisation autodéclarée (b = -0,154, I < 0,001) et l’intimidation autodéclarée (b = -0,085, p = 0,012), ainsi que la victimisation déclarée par les pairs (b = -0,309, p < 0,001). Les élèves des écoles participant au programme KiVa étaient moins victimisés et, selon les déclarations par la victime, intimidaient les autres dans une moindre proportion que les élèves de l’école témoin. Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.

    Adaptabilité

    Historique de la mise en œuvre

    • Multiples mises en œuvre - Contextes/populations/fournisseurs similaires - L’intervention a été mise en œuvre plus de deux fois dans le même contexte, auprès de la même population et par les mêmes fournisseurs et, en théorie, elle peut s’appliquer à d’autres contextes et/ou populations. *Toutes les mises en œuvre de l’intervention doivent avoir été essentiellement les mêmes et doivent avoir fait état de résultats positifs en ce qui concerne les objectifs primaires de l’intervention.Cela peut comprendre des mises en œuvre multiples au cours d’une même période.

    Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

    • Compétences spécialisées fournies dans le cadre de l’intervention – L’intervention n’exige pas une formation hautement spécialisée de la part des personnes ou des groupes, mais une formation sera offerte aux personnes ou aux groupes dans le cadre de la mise en œuvre de l’intervention.

    Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre

    Oui. Formation; pour le moment, le programme KiVa ne peut être mis en œuvre qu’en étroite collaboration avec un partenaire titulaire d’un permis du programme KiVa œuvrant dans une région ou un pays donné. Un formateur du programme KiVa est un formateur certifié qui est membre d’une organisation partenaire ou qui collabore avec une telle organisation et qui est chargé de former les enseignants dans les écoles mettant en œuvre le programme KiVa dans la région. Pour devenir formateur, il faut suivre le cours, qui dure quatre jours et se tient à Turku, en Finlande, en janvier de chaque année.

    Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention

    Oui. Le programme KiVa comprend différents outils, divisés en trois groupes d’âge différents : l’unité 1 pour les 6 à 9 ans, l’unité 2 pour les 10 à 12 ans, et l’unité 3 pour les 13 à 16 ans. Chaque unité comprend des outils pour les enseignants, les élèves et les parents, notamment les manuels de l’enseignant, les cours aux élèves, le guide des parents, les graphiques de présentation, les vidéos, les jeux en ligne et les outils de suivi en ligne.