Fast Track

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • Health Equity
  • Individual
  • Organization
  • PP-icon1
  • Illegal Drugs Icon 3
  • Children (ages 6-12) icon
  • Teens (ages 13-18) icon
  • Alcohol Abuse Icon 1
  • Éducation et littéracie
  • Elementary School Icon 1
  • Développement d’enfants en santé
  • Domicile
  • Mental Health Icon 2
  • Habitudes de vie et compétences d’adaptation personnelles
  • Secondary School Icon 1
  • Relations sociales qui respectend la diversité

Determinants of Health: Pratiques en matière d'hygène personnelle et faculté d'adaption, Education, littéracie et apprentissage continu, Relations sociales (y compris celles qui respectent la diversité), Développement sain durant l'enfance

Aperçu

Fast Track est une intervention globale conçue pour prévenir l’apparition de graves problèmes de conduite chez les enfants à risque élevé. Fast Track utilise un « modèle unifié de prévention » comptant à la fois des volets universels et des volets sélectifs. L’intervention Fast Track commence en 1re année et se poursuit jusqu’à la 10e année. L’intervention se divise en deux grandes phases : a) école primaire, et b) passage au premier cycle, puis au deuxième cycle du secondaire, ce qui coïncide avec le passage à l’adolescence.

Suivant les risques développementaux associés à l’apparition précoce des problèmes de conduite, les activités de prévention à l’école primaire (de la 1re à la 5e année) englobent ce qui suit :
• programme universel d’enseignement en classe par l’enseignant appelé PATHS qui vise l’élaboration de concepts affectifs, la compréhension sociale et la maîtrise de soi;
• groupes de formation des parents conçus pour promouvoir l’établissement de relations positives entre la famille et l’école et pour enseigner aux parents des aptitudes en gestion comportementale, surtout le recours aux félicitations, aux temps d’arrêt et à l’auto-discipline;
• visites à domicile visant à améliorer les aptitudes à résoudre des problèmes, l’auto-efficacité et la maîtrise de la dynamique de la vie chez les parents;
• groupes de développement des aptitudes sociales des enfants (initiative appelée Friendship Groups [groupes d’amitié]);
• tutorat d’enfants en lecture;
• amélioration des liens amicaux entre les enfants dans la classe (initiative de jumelage).

La phase de l’intervention pendant l’adolescence porte sur quatre grands domaines associés à un passage réussi vers l’adolescence : a) affiliation avec des pairs et influence des pairs; b) réalisations scolaires et orientation scolaire; c) cognition sociale et développement de l’identité; d) relations avec les parents et la famille. Cette phase de l’intervention se déroule de la 6e à la 10e année; l’accent est surtout mis sur la planification individuelle de la prévention en fonction d’une évaluation fondée sur des critères. Les services individualisés conçus pour renforcer les facteurs de protection et réduire les facteurs de risque dans les domaines présentant des besoins particuliers pour chaque jeune comportent des visites à domicile, de l’aide à la résolution de problèmes familiaux et un service de liaison avec l’école et les organismes communautaires.

Des évaluations longitudinales de l’intervention indiquent que cette dernière porte ses fruits lorsqu’il s’agit de promouvoir ses buts rapprochés que sont l’amélioration des comportements parentaux, le renforcement des aptitudes sociocognitives des enfants, la mise en valeur des relations avec les pairs, le renforcement des compétences académiques et l’amélioration de l’écologie sociale en classe. L’intervention a permis de réduire les comportements agressifs à tous les niveaux du primaire, les comportements délinquants autodéclarés au secondaire ainsi que le nombre d’arrestations de jeunes et d’adultes. À l’âge de 25 ans, huit ans après l’intervention, les enfants présentant au départ les plus grands risques (soit des enfants ayant des problèmes de comportement précoces et vivant dans des communautés où le taux de pauvreté et de criminalité est élevé) qui avaient été désignés pour l’intervention étaient beaucoup moins susceptibles que les enfants des groupes témoins d’afficher des problèmes d’extériorisation et d’intériorisation, des problèmes de toxicomanie et des comportements sexuels risqués.

Document-source principal

Conduct Problems Prevention Research Group, The effects of the Fast Track Preventative Intervention on the development of conduct disorder across childhood (en anglais seulement) Child Development. 2001: 82(1); 331-345

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

Conduct Problems Prevention Research Group: Karen L. Bierman; Kenneth A. Dodge; Mark T. Greenberg; John E. Lochman; l Robert J. McMahon; and Ellen E. Pinderhughes

Cœur de l'intervention

But/objectif de l'interventionNiveau(x) ciblé(s)Orientation axée sur l'équité
Favoriser l’établissement de relations positives entre les pairs.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées sont énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Enseigner aux parents des aptitudes en gestion comportementale.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées sont énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Encourager l’établissement de relations positives entre la famille et l’école.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées sont énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Développer des compétences sociales, cognitives et comportementales positives chez les enfants et les jeunes.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées sont énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Prévenir l’apparition de troubles de conduite à l’adolescence.
  • Niveau individuel
Les personnes défavorisées sont énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

Promotion de la santé

  • Santé mentale

Réduction des risques

  • Prévention/réduction de la consommation ou de l'abus d’alcool
  • Prévention/réduction du tabagisme
  • Prévention/réduction de la consommation ou de l'abus de drogues
  • Autre

Activités propres à l'intervention

  • Formation offerte en prévention et en élaboration de politiques
  • Modification du programme scolaire
  • Séances d’information offertes sur un facteur de risque ou une affection
  • Processus/programme de groupe
  • Autre séance de formation
  • Autre

Priorité/Population cible de l'intervention

Période de vie

  • Enfants (6 à 12 ans)
  • Adolescents (13 à 18 ans)
  • Jeunes adultes (19 à 24 ans)
  • Adultes (25 à 64 ans)

Cadre

Cadre éducatif

  • École secondaire ou intermédiaire
  • École primaire

Cadre communautaire

  • Home

Résultats

Tableau des résultats et des répercussions
RépercussionsDescription des répercussionsOrientation axée sur l'équité
Au niveau interpersonnelLes enfants des écoles suivant l’intervention Fast Track (par comparaison avec les enfants du groupe témoin) affichaient des taux inférieurs de troubles psychiatriques d’extériorisation (soit un trouble de conduite, un trouble oppositionnel avec provocation, un trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention et tout trouble d’extériorisation) sur une période de 12 ans, y compris pour la période de 2 ans après l’intervention, parmi les groupes à risque élevé (soit problèmes de comportement précoces et familles vivant dans des quartiers où le taux de criminalité et de pauvreté est élevé). Dans le groupe témoin, seulement 18 % des élèves à risque élevé ne présentaient aucun trouble psychiatrique d’extériorisation avant l’âge de 18 ans. Avec l’assignation aléatoire à Fast Track, ce taux monte à 32 %. De plus, l’intervention Fast Track a démontré qu’elle produisait des effets cumulatifs sur les différents troubles tout au long des nombreuses années du processus de mise en œuvre. AutremeLes résultats sont présentés pour les personnes défavorisées, et sont comparés à ceux des personnes plus favorisées.

Adaptabilité

Historique de la mise en œuvre

  • Multiples mises en œuvre - Différents contextes/diverses populations/différents fournisseurs – L’intervention affiche une grande adaptabilité puisqu’elle a été mise en œuvre dans différents contextes ou auprès de diverses populations ou par différents fournisseurs*. Cela peut comprendre des mises en œuvre multiples au cours d’une même période. *Toutes les mises en œuvre de l’intervention doivent avoir été essentiellement les mêmes et doivent avoir fait état de résultats positifs en ce qui concerne les objectifs primaires de l’intervention.

Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

  • Les compétences spécialisées requises sont rarement accessibles dans le contexte – L’intervention exige la participation de personnel possédant des compétences poussées (p. ex. médecins, épidémiologistes, travailleurs sociaux), mais qui sont rarement accessibles dans le contexte de l’intervention.

Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre

Oui. Il est possible de communiquer avec les développeurs du programme afin d’obtenir du soutien pendant la mise en œuvre du modèle Fast Track.

Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention

Oui. Les outils de collecte et d’évaluation des données élaborés précisément par Fast Track peuvent être utilisés sur autorisation.