Formation appliquée en techniques d’intervention face au suicide (ASIST)

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • PP-icon1
  • Young Adult (ages 19-24) icon
  • Adult (ages 25-64) icon
  • Seniors (ages 65+) icon
  • Éducation et littéracie
  • Milieu de soins de santé
  • Mental Health Icon 2
  • Habitudes de vie et compétences d’adaptation personnelles
  • Secondary School Icon 1
  • Millieu de travail

Determinants of Health: Pratiques en matière d'hygène personnelle et faculté d'adaption, Education, littéracie et apprentissage continu

Aperçu

L’atelier Formation appliquée en techniques d’intervention face au suicide (ASIST) est un programme de formation de deux jours qui s’adresse aux professionnels, aux paraprofessionnels et aux non initiés qui désirent se sentir plus à l’aise, sûrs d’eux mêmes et compétents lorsqu’il s’agit d’aider à réduire les risques immédiats de suicide. Les participants de l’atelier ASIST comprennent des professionnels en santé mentale, des infirmières et infirmiers, des médecins, des pharmaciens, des enseignants, des conseillers, des travailleurs auprès des jeunes, des agents de police et des agents de service correctionnel, des membres du personnel de soutien scolaire, des membres du clergé ainsi que des bénévoles et des fournisseurs de soins de la collectivité (toute personne en situation de confiance). L’atelier est rédigé de façon générique afin de tenir compte des divers niveaux de connaissances des participants, et privilégie les séances de formation pluridisciplinaires afin d’améliorer l’apprentissage commun et de créer ou d’élargir les réseaux locaux. Mettant l’accent sur des discussions et des exercices structurés en petits groupes, le cours utilise un cahier d’exercices et deux outils audiovisuels. Les participants reçoivent un Guide de prévention du suicide ainsi qu’une carte de poche présentant les principes d’élaboration des plans d’intervention, d’analyse des risques et d’action pour les situations d’urgence. Même si elle est hautement normalisée, la formation ASIST a été utilisée dans divers milieux avec des stagiaires dont les antécédents varient ainsi que dans divers pays. L’atelier ASIST a été mis en œuvre dans des écoles secondaires et des établissements postsecondaires, des centres de santé mentale, des hôpitaux, des organismes de services sociaux et de santé publique, et de nombreux autres milieux communautaires. Les évaluations réalisées à l’égard de l’atelier ASIST ont révélé que les participants ayant suivi l’atelier ASIST sont en général très satisfaits de la formation, démontrent une plus grande connaissance pertinente et des attitudes positives, possèdent de meilleures habiletés d’intervention et mentionnent avoir réalisé plus d’interventions auprès des personnes qui représentent possiblement un risque de suicide, comparativement à la situation des participants avant la formation ou aux participants n’ayant pas suivi la formation.

Document-source principal

P Rodgers , Review of the Applied Suicide Intervention Skills Training Program (ASIST) Rationale, Evaluation Results, and Directions for Future Research Living Works

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

Personne ressource (Canada) :

LivingWorks Education Inc.

4303D, 11e Rue S. E.

Calgary (Alberta)

Canada T2G 4X1

Tél. : 403 209 0242

Sans frais (en Amérique du Nord) : 1 888 733 5484

Cœur de l'intervention

But/objectif de l'interventionNiveau(x) ciblé(s)Orientation axée sur l'équité
Les participants seront en mesure de s’engager à améliorer les ressources communautaires.
  • Niveau communautaire
  • Niveau individuel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Les participants seront en mesure de dresser une liste des types de ressources accessibles à une personne présentant un risque de suicide, y compris eux mêmes.
  • Niveau individuel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Les participants seront en mesure de démontrer les habiletés requises pour intervenir auprès d’une personne présentant un risque de suicide.
  • Niveau individuel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Les participants seront en mesure de cerner les alertes au risque et d’élaborer des plans d’action pour les situations d’urgence liées à ces alertes.
  • Niveau individuel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Les participants seront en mesure de discuter directement de suicide avec une personne présentant un risque.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Les participants seront en mesure de reconnaître que les fournisseurs de soins et les personnes à risque sont touchés par les attitudes des personnes et de la société au sujet du suicide.
  • Niveau individuel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

Promotion de la santé

  • Santé mentale

Réduction des risques

  • Prévention du suicide

Activités propres à l'intervention

  • Formation offerte en prévention et en élaboration de politiques
  • Séances d’information offertes sur un facteur de risque ou une affection
  • Processus/programme de groupe
  • Autre séance de formation

Priorité/Population cible de l'intervention

Période de vie

  • Jeunes adultes (19 à 24 ans)
  • Adultes (25 à 64 ans)
  • Personnes âgés (65 ans et plus)

Cadre

Cadre éducatif

  • École secondaire ou intermédiaire
  • Établissement d'enseignement postsecondaire

Cadre communautaire

  • Workplace
  • Community/neighbourhood
  • Health care setting

Résultats

Tableau des résultats et des répercussions
RépercussionsDescription des répercussionsOrientation axée sur l'équité
Au niveau individuelAvant de suivre l’atelier ASIST, 81,7 % des participants avaient été en contact avec une personne qui, selon eux, présentait un risque de suicide, et 77,6 % d’entre eux sont intervenus. De trois à six mois après l’atelier ASIST, 94,9 % des participants ayant été en présence de personnes qui, selon eux, présentaient un risque de suicide sont intervenus (p <=0,001). Les écarts liés aux qualifications en santé mentale mesurés d’après les données de base ont disparu lors du suivi. Des entrevues qualitatives avec les intervenants ont appuyé ces constatations.Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
Au niveau individuelUn changement d’attitude très important (possibilité de prévention du suicide; aise et confiance du fournisseur de soins dans son intervention; volonté à participer; problèmes de responsabilité et de violation des droits de la personne) a été mesuré entre les données de base et le suivi (de 3,67 à 4,07, p<=0,001) pour les cas appariés (encore une fois, les écarts entre les personnes possédant ou non une qualification en santé mentale mesurés d’après les données de base ont disparu lors du suivi). Des entrevues qualitatives avec les intervenants ont appuyé ces constatations.Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
Au niveau individuelLes résultats liés aux connaissances et aux habiletés se sont améliorés entre les données de base et le suivi, passant d’une moyenne de 2,33 à 3,42 (p<=0,001). Des écarts importants dans les données de base existent quant à savoir si le participant possédait ou non une qualification en santé mentale, tant pour les échantillons transversaux que pour les échantillons appariés. Les participants possédant cette qualification ont obtenu un résultat beaucoup plus élevé en ce qui concerne les connaissances et les habiletés, en fonction des données de base. Toutefois, l’analyse démontre que tous les écarts dans les données de base étaient disparus suite à l’atelier ASIST (lors du suivi) pour les personnes possédant une qualification en santé mentale, indiquant ainsi que l’atelier ASIST permet à tous les participants d’atteindre un niveau de connaissances et d’habiletés similaire. Des entrevues qualitatives avec les intervenants ont appuyé ces constatations.Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.

Adaptabilité

Historique de la mise en œuvre

  • Multiples mises en œuvre - Différents contextes/diverses populations/différents fournisseurs – L’intervention affiche une grande adaptabilité puisqu’elle a été mise en œuvre dans différents contextes ou auprès de diverses populations ou par différents fournisseurs*. Cela peut comprendre des mises en œuvre multiples au cours d’une même période. *Toutes les mises en œuvre de l’intervention doivent avoir été essentiellement les mêmes et doivent avoir fait état de résultats positifs en ce qui concerne les objectifs primaires de l’intervention.

Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

  • Compétences spécialisées fournies dans le cadre de l’intervention – L’intervention n’exige pas une formation hautement spécialisée de la part des personnes ou des groupes, mais une formation sera offerte aux personnes ou aux groupes dans le cadre de la mise en œuvre de l’intervention.

Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre

Non.

Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention

Oui.

  • Cahier d’exercices de 20 pages
  • Deux outils audiovisuels
  • Guide de prévention du suicide de 152 pages
  • Carte de poche plastifiée en couleur présentant les principes d’élaboration des plans d’intervention, d’analyse des risques et d’action pour les situations d’urgence
  • Outils pour l’organisateur (p. ex. guide de l’organisateur, insignes porte nom, dépliants, horaires, exigences liées à l’installation et au matériel)
  • Gabarit pour certification de participation
  • Gabarit de formation continue