Alzheimer’s Australia Vic Memory Lane Café

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • PP-icon1
  • Services de santé
  • Seniors (ages 65+) icon
  • Mental Health Icon 2
  • Environnements sociaux
  • Réseaux de soutien social

Determinants of Health: Environnements sociaux, Réseaux de soutien social, Accès aux services de santé, Inclusion sociale

Aperçu

Les cafés Memory Lane visent à offrir des services de soutien social aux personnes atteintes de démence et à leurs aidants [soignants]. Ils se fondent sur le modèle du « Café pour la maladie d’Alzheimer », d’abord mis en œuvre en 1997 dans les Pays-Bas (Miesen et Blom, 2001). Une des caractéristiques distinctives des cafés Memory Lane est que les services sont destinés tant aux personnes souffrant de démence qu’aux soignants, membres de la famille et amis.

Les séances ont lieu toutes les quatre à huit semaines, en fonction de la disponibilité des locaux et des jours fériés. Chaque année, on tient de six à dix séances de soutien à chacun des trois emplacements prévus pour cette intervention.

Document-source principal

Briony Dow, Betty Haralambous, Courtney Hempton, Susan Hunt, and Diane Calleja, Evaluation of Alzheimer’s Australia Vic Memory Lane Cafés (En anglais seulement) International Psychogeriatrics, 23:2, 246-255

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

  • N/A

Cœur de l'intervention

But/objectif de l'interventionNiveau(x) ciblé(s)Orientation axée sur l'équité
Favoriser et faciliter l’accès à un système de services vaste dans la collectivité
  • Niveau communautaire
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Fournir une tribune pour les conseils informels et la consultation avec le personnel de soutien et de counseling.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Faire la promotion de l’inclusion et prévenir l’isolement.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Faciliter la communication et partager les expériences entre familles et aidants pour favoriser le soutien des pairs.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Mieux comprendre la démence et les questions connexes.
  • Niveau individuel
  • Niveau interpersonnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

Promotion de la santé

  • Santé mentale

Réduction des risques

    Activités propres à l'intervention

    • Formation offerte pour la mise en œuvre de l’intervention
    • Autre

    Priorité/Population cible de l'intervention

    Période de vie

    • Personnes âgés (65 ans et plus)

    Cadre

    Cadre éducatif

      • N/A

      Cadre communautaire

        • N/A

        Résultats

        Tableau des résultats et des répercussions
        RépercussionsDescription des répercussionsOrientation axée sur l'équité
        Au niveau interpersonnelFaire la promotion de l’inclusion et prévenir l’isolement : L’intervention a donné l’occasion de favoriser l’inclusion et le soutien par les pairs. Un grand nombre de participants ont fraternisé à l’extérieur de l’environnement du café et ont prévu de faire des sorties ou de partir en vacances ensemble. Aucune mention relative à la signification statistique. Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
        Au niveau individuelMieux comprendre la démence et les questions connexes : la plupart des soignants, de membres de la famille ou des amis qui assistent aux séances jugent que le partage d’information informelle est utile. Certains participants préfèrent le caractère social actuel des séances, car ils sont parvenus à combler ailleurs leurs besoins en matière d’éduction et d’information; d’autres cherchent à y obtenir davantage d’information. Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
        Au niveau communautaireFavoriser et faciliter l’accès à un système de services vaste dans la collectivité : Le personnel est parvenu à fournir de l’information au sujet d’autres services aux personnes atteintes de démence et à leurs soignants. Le personnel a mentionné que l’exposition à d’autres services constituait un avantage secondaire des cafés; cependant, on a observé des avantages pour les personnes atteintes de démence et leurs soignants, qui étaient orientés vers des fournisseurs de soins locaux. Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.
        Au niveau individuelFournir une tribune pour les conseils informels et la consultation avec le personnel de soutien et de counseling : les participants des trois groupes ont apprécié la présence du personnel du café aux séances. Toutefois, on a observé que le rôle du personnel du café, que l’on peut consulter pour obtenir des conseils, n’était pas compris de façon identique par tous. Les résultats présentés ne mettent pas en évidence les conclusions liées aux personnes défavorisées.

        Adaptabilité

        Historique de la mise en œuvre

        • Une seule mise en œuvre (il peut s’agir d’un projet pilote) - L’intervention a été mise en œuvre une fois et peut en théorie s’appliquer ailleurs.

        Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

        • N/A

        Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre

        Oui.

        Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention

        Non.