Obesity Prevention Program at The Dow Chemical Company

Catégories

Catégories associées à la pratique exemplaire :

  • Young Adult (ages 19-24) icon
  • Adult (ages 25-64) icon
  • Pratiques exemplaires
  • Conditions d’emploi et de travail
  • Anglais
  • Alimentation saine
  • Prevention de l’obésité
  • Activité physique
  • Environnements sociaux
  • Millieu de travail

Determinants of Health: Emploi et conditions de travail, Environnements sociaux

Aperçu

Intervention : L’intervention a été réalisée entre 2006 et 2008 chez Dow Chemical Company, une importante entreprise œuvrant dans le domaine des sciences et de la technologie dans différents États des États-Unis. L’intervention visait à modifier le milieu de travail afin d’accroître le niveau d’activité physique des employés, d’améliorer les habitudes de ces derniers sur le plan de l’alimentation et de gérer leur poids. Pour parvenir à changer les politiques et nommer des leaders (c.-à-d., des « ambassadeurs de la santé ») dont le mandat est de convaincre les employés à accepter une nouvelle culture du mieux-être au travail, il a fallu obtenir l’adhésion de la haute direction. Cette approche a englobé l’harmonisation des objectifs organisationnels avec les objectifs relatifs à la santé des employés.

Les interventions environnementales ont été « guidées par les principes suivants : utilisation des composantes fondées sur des données probantes, qui sont peu coûteuses et qui peuvent être appliquées à grande échelle et maintenues dans une multitude de milieux de travail » [traduction libre] (Goetzel, 2009, p.5). La « combinaison des deux éléments s’était révélée efficace pour modifier les comportements sur les plans de la nutrition et de l’activité physique : 1) indices environnementaux qui incitent les employés à faire des choix santé en matière d’alimentation et à être actifs sur le plan physique; et 2) messages aux points de service visant à encourager une bonne alimentation et l’activité physique, comme l’utilisation de symboles stratégiquement placés devant les cages d’escaliers, les machines distributrices et dans les cafétérias » [traduction libre] (Goetzel 2009, p. 5-6).

Afin d’intensifier l’obtention des résultats escomptés en matière de santé, les interventions environnementales à l’échelle d’organismes ont été jumelées à des programmes de promotion de la santé des individus déjà établis au sein de l’entreprise. Parmi les services offerts, il y avait des services d’évaluation de la santé et de consultation, de sensibilisation à la santé et de gestion du poids et de l’activité physique. Ces programmes comprenaient notamment l’utilisation d’un podomètre et le recours à des programmes en ligne de modification du comportement.

Données probantes
Objectif visé par l’étude :
« Évaluer si les employés qui travaillent dans des milieux où l’on a mis en œuvre des interventions environnementales, en plus des programmes normalisés axés sur les individus, perdent davantage de poids, ont une diminution de leur IMC et s’il y a une baisse de la prévalence de l’embonpoint et de l’obésité » [traduction libre] (Goetzel et al., 2010, p. 3).

L’étude, qui misait sur une méthode quasi expérimentale, visait l’évaluation de trois groupes : groupe à forte intensité, groupe d’intervention modérée et groupe de contrôle. L’intervention a eu lieu au sein d’une importante entreprise américaine (Dow Chemical) dans 12 sites. Plus de 10 000 travailleurs y ont participé. Les participants à l’étude faisant partie des groupes d’intervention et de contrôle ont subi une évaluation des risques pour la santé (ERS) ainsi qu’une présélection biométrique. Les données découlant de ces évaluations ont été utilisées dans le cadre de l’étude. Le processus a été répété au terme de la première année et de la deuxième année suivant la mise en œuvre de l’intervention. Chaque participant a reçu une rétroaction individuelle sur les risques potentiels pour la santé en plus d’être sensibilisé à la façon d’agir face aux risques ou d’atténuer ces derniers.

Après deux ans, les résultats ont démontré que « les groupes à intensité élevée et modérée avaient maintenu leur poids ainsi que leur IMC, alors que les employés faisant partie du groupe de contrôle avaient pris en moyenne 1,3 lb (p<.01) et avaient vu leur IMC augmenter en moyenne de 0,2 point (p<.01). Bien que l’écart net entre le poids moyen des membres du groupe à haute intensité et celui des membres du groupe de contrôle était significatif à 1,5 livre (p<.05), l’écart net de 1,3 livre entre le poids des membres du groupe à intensité modérée et celui des membres du groupe de contrôle n’était pas significatif. Après avoir réalisé un contrôle relatif aux effets du site, l’écart net au chapitre du poids moyen et de l’IMC était significatif (p<.05) pour les deux groupes (forte intensité et intensité modérée) si l’on compare avec le groupe de contrôle. Il n’y a eu aucune incidence significative sur les taux d’embonpoint et d’obésité des membres des groupes modéré et intense, avec et sans contrôle des effets liés au site » [traduction libre] (Goetzel et al. 2010, p. 8). En outre, on a observé des améliorations au niveau de la tension artérielle et du taux de cholestérol chez les membres des groupes d’intervention par rapport aux membres du groupe de référence.

En résumé, les données indiquent que seule l’intervention intense en milieu de travail a produit les effets escomptés sur le plan de la gestion du poids.

Document-source principal

Goetzel, EC Roemer, X Pei, ME Short, MJ Tabrizi, MG Wilson, CM Baase, MG Wilson, DM DeJoy, BA Craun, KJ Tully, JM White, CM Baase, Second-year results of an obesity prevention program at the Dow Chemical Company (en anglais seulement) Journal of Occupational and Environmental Medicine

Coordonnées des développeurs et/ou des responsables de la mise en œuvre

Dow Health services; Institute for Health and Productivity Studies, Rollins School of Public Health, Emory University; Department of Health Promotion & Behavior, College of Public Health, University of Georgia

Cœur de l'intervention

But/objectif de l'interventionNiveau(x) ciblé(s)Orientation axée sur l'équité
Déterminer si l’exposition aux interventions environnementales pendant deux ans entraîne des changements plus marqués et plus durables dans les risques pour la santé et les comportements des employés.
  • Niveau individuel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.
Évaluer les effets différentiels du niveau d’intervention, ou de son intensité, en comparant les changements survenus pour chacun des résultats chez les employés des sites à intensité élevée ou à intensité modérée, par rapport aux employés des sites témoins
  • Niveau organisationnel
Les personnes défavorisées ne sont pas énoncées de façon explicite comme étant la population cible de l’intervention.

Problème(s) de santé visé(s) par l'intervention

Promotion de la santé

  • Saine alimentation
  • Activité physique
  • Prévention de l'obésité

Réduction des risques

  • Autre

Activités propres à l'intervention

  • Séances d’information offertes sur un facteur de risque ou une affection
  • Autre

Priorité/Population cible de l'intervention

Période de vie

  • Jeunes adultes (19 à 24 ans)
  • Adultes (25 à 64 ans)

Cadre

Cadre éducatif

    • N/A

    Cadre communautaire

    • Workplace

    Résultats

    Tableau des résultats et des répercussions
    RépercussionsDescription des répercussionsOrientation axée sur l'équité

    Adaptabilité

    Historique de la mise en œuvre

    • Multiples mises en œuvre - Différents contextes/diverses populations/différents fournisseurs – L’intervention affiche une grande adaptabilité puisqu’elle a été mise en œuvre dans différents contextes ou auprès de diverses populations ou par différents fournisseurs*. Cela peut comprendre des mises en œuvre multiples au cours d’une même période. *Toutes les mises en œuvre de l’intervention doivent avoir été essentiellement les mêmes et doivent avoir fait état de résultats positifs en ce qui concerne les objectifs primaires de l’intervention.

    Expertise requise pour la mise en œuvre dans le contexte de l'intervention

    • Les compétences spécialisées requises sont rarement accessibles dans le contexte – L’intervention exige la participation de personnel possédant des compétences poussées (p. ex. médecins, épidémiologistes, travailleurs sociaux), mais qui sont rarement accessibles dans le contexte de l’intervention.

    Existe-t-il des appuis disponibles pour la mise en œuvre

    Non.

    Existe-t-il des ressources et/ou des produits rattachés à l'intervention

    Non.